En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

mercredi 25 janvier 2012

BUBBLE - No time to lose CD (1993)


Après 2 démos sous le nom de Bubble Beer, le quatuor passe à trois (le guitariste reprenant le chant) pour enregistrer cet unique album de 22 titres tout de même.
Leur punk mélodique à la Bad Religion / Screeching Weasel est ici un peu laissé de côté pour des morceaux plus fouillés, emmenés par le chant souvent mélancolique de Phil donnant parfois un petit côté pop à l'album.

On regrettera la production baclée de Ian Burgess (Big Black, Ministry, Naked Raygun...) certainement à cause d'un manque de temps (plus de 73 min, le tout en une semaine d'enregistrement !).

Only album for this 90's band from Blois (France).
22 songs mixing pop, punk and hardcore with a melancholy and typical french accent singing.
(Unfortunately poorly) produced by Ian Burgess.



Télécharger / Download : BUBBLE - No time to lose CD

11 commentaires:

  1. cool. mais tu pourrais tagger tes morceaux correctement, tout le boulot est à faire !
    sans rancune aucune
    (roto)Phil

    RépondreSupprimer
  2. On a rien sans rien de nos jours mon brave Môôsieur !!

    RépondreSupprimer
  3. Salut !
    Le lien est mort,est il possible d'en refaire un valide ?
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  4. Salut,
    Je viens de refaire un nouvel upload, ça devrait marcher...
    Bonne écoute.

    RépondreSupprimer
  5. Wouah déjà un nouveau lien tout neuf,merci beaucoup pour le partage !
    Salutations !!

    RépondreSupprimer
  6. Juste une petite précision en passant : Iain Burgess avait fait un excellent boulot, c'est au niveau du mastering que ça a foiré. Merci à toi d'avoir ravivé ces souvenirs (20 ans déjà !)

    RépondreSupprimer
  7. Ok. Merci pour la précision. C'est vrai qu'un mauvais mastering (souvent négligé) peut foutre en l'air tout un mix.
    Vraiment dommage sur le coup, je trouve que le rendu final du son colle moins bien aux morceaux que sur la démo "Wilted illusions".
    Tu étais dans le groupe ??

    RépondreSupprimer
  8. C'était un groupe que j'aimais bien et à qui j'ai filé un coup de main pour faire le press-book, les flyers, la jaquette de "wilted illusions", etc... un jour je leur ai proposé de sortir un CD et quelques mois après on s'est retrouvés chez Iain Burgess qui venait tout juste d'ouvrir son studio (je crois même que c'est le premier album enregistré, Iain n'avait du avoir le temps que d'enregistrer quelques démos). Sur la K7 DAT, le son était excellent, bien pêchu, une vraie réussite. C'est le presseur de CD qui se chargeait du mastering et là on a été très naïfs, on ne mesurait pas du tout l'importance de ce truc et on a rien contrôlé... grosse erreur ! On avait obtenu une distribution nationale avec Media 7 qui a écoulé le premier tirage auprès des disquaires indépendants et du réseau Fnac. Il y a eu un second pressage, mais là je crois que le garage de Philippe doit être encore encombré par les cartons de CD !

    RépondreSupprimer
  9. C'est une DAT qui mériterait de ressortir un jour ça !
    Ouais, le mastering c'est vraiment un métier à part en fait. C'est ce que me disait y'a pas longtemps un pote qui fait du mixage. Il ne touche pas du tout au mastering, ça n'a rien à voir apparemment.
    On pourra toujours dire qu'on apprend de ses erreurs mais les Bubble n'auront jamais pu en profiter plus tard de celle-là.
    Je pensais pas qu'il s'était si bien vendu, les copies en circulation n'étant pas très nombreuses.
    Encore merci pour toutes tes explications.

    RépondreSupprimer