En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

mardi 19 mars 2013

CHEMICAL PEOPLE - Cum, Blister, Bleed 7" (1990)

Y’a vraiment à boire et à manger chez les Chemical People, ce qui est bien souvent le cas chez les groupes de branleurs d’ailleurs. Résolument tournés vers le porno comme le prouvent les pochettes de leurs premières productions, ils composeront bon nombre de titres pour des films du genre qui seront compilés sur l’album "Soundtracks". Mais si on devait conseiller un album compilation, il faut mieux se tourner vers le "Overdosed On…" qui reprend le meilleur de leurs premiers EP ainsi que des titres live.
Car c’est bien là le problème des Chemical People. Ils n’ont jamais réussi à sortir un vrai album référence. Malgré quelques bons titres, les 2 premiers sont vraiment trop irréguliers. Le suivant, The Right Thing restera sans doute le meilleur de tous mais peut-être aussi le moins représentatif. Enfin, à partir de 1991, entre le départ du guitariste originel et le nouveau projet des 2 autres membres avec Dave Smalley (oui oui, Down By Law…), ça commençait déjà à sentir le sapin au panthéon du punk, les influences pop prenant le dessus sur le reste.
Le EP qui nous intéresse ici n’a pas été repris sur la compilation citée plus haut. On peut avancer 2 hypothèses : il est postérieur à la sortie du LP ou il ne fait pas partie des meilleurs du groupe… et je pencherai plutôt vers la deuxième proposition ! Un premier titre « The Rap » euh… de simili rap façon Run DMC qui est peut-être bien une parodie un brin moqueuse mais, sans les paroles, difficile de savoir (de toute façon, ce n’est pas une excuse pour faire un mauvais titre… et c’est pas faute d’avoir été prévenu par l’album de Dee Dee King un an plus tôt que rapper et punker, ben, c’est pas le même métier). On a également le droit à un truc à la guitare acoustique sans intérêt et, au milieu de cela, un titre plus classique mais vraiment moyen.
Pour résumer, ce disque est plutôt pour les fans (qui l’ont déjà certainement !), les autres se contenteront des LP Overdosed On et The Right Thing.
Autant dire que je l’ai posté pour rien !!

Chemical People released very good punk-rock EPs… but not this one !
Probably reserved only for fans…


lundi 11 mars 2013

TWENTY ONE AGAIN 2 Split EP (1995)

Oui, split, il paraît que ça peut aller jusqu’à 4 groupes un split. Je m’étais toujours posé la question où était la frontière entre un split et une compilation. Ben apparemment, 4 groupes, c’est toujours un split. Enfin, ça peut toujours l’être vu que le type sur wiki il explique aussi que le split c’est fait pour permettre aux petits groupes sans une thune de partager les frais…
C’est là qu’on se demande ce qu’il vaut cet article. Prenons BYO records qui sort les « Split Series », avec en 2002 celui de NOFX / Rancid… NOFX et Rancid sans une thune en 2002, ch’sais pas, j’ai comme un doute. On en apprend pas beaucoup plus sur la version anglaise de l’article sauf que la différence entre un split et une compilation serait que sur une compilation il y a généralement plusieurs titres pour chaque artiste. Ca voudrait alors dire que les disques de la série Punk & Disorderly sont en fait des splits et non pas des compilations… à moins que ce soit des sampler en fait…
Bref, je sais plus si c’est un split en fait ce skeud. Pour le titre c’est pas mieux, j’ai repris la dénomination que lui donne le site Euthanasie parce que y’a rien de précis sur le vinyle lui-même. Mais p’t’être bien qu’Euthanasie n’a fait que reprendre le nom du label histoire de lui coller un titre à cet EP (oui EP, pas un 7" qui n’a que 2 titres apparemment… des fois, faudrait que j’arrête de lire wikipedia…).
Parlons un peu des groupes présents sur la galette quand même, mais un peu parce que tout ou presque a déjà été dit sur eux. On retrouve donc les Seven Hate avec un titre qui n’aurait pas dénoté sur le Yummy! des Hard-ons, les Shaggy Hound toujours aussi furieux, les Greedy Guts avec ce qui doit être un de leur tout premier enregistrement puisqu’il date de 91 (un des titres de leur démo peut-être ?).
Enfin, Thee Eklektiks de Marseille qui restent les grands inconnus de ce disque, reprennent un titre de Jeff Dahl. Ca semble d’ailleurs être leur créneau puisqu’ils sortiront également un split avec le Monsieur. Ah si quand même, une p’tite vidéo d'une reprise d'un titre de surf bien connu pour avoir une idée de ce que ça donne…

Early songs from 3 of the most notable French punk-rock bands of the 90’s called Seven Hate, Greedy Guts and Shaggy Hound.
Last track is performed by Thee Eklektiks from Marseille covering a song of Jeff Dahl.





lundi 4 mars 2013

BUBBLE BEER - Autosatisfied could be improved Demotape (1992)

Si y’a bien une K7 que je n’espérais plus retrouver, je crois bien que c’est celle-là.
Un petit espoir était né lorsque leur démo précédente avait été postée sur PNMT mais malgré l’intervention du gazier qui tenait le micro à l’époque, le combo est vite retombé dans l’anonymat des 60 millions de résultats qu’affiche google à l’évocation de leur nom.
Même les miracles étant de nos jours sous-traités chez nos amis des pays de l’est, celui-ci n’est pas arrivé de la bonne vieille ville de Lourdes mais de Hongrie sous la forme d’un petit colis marron affublé de drôles de petits timbres. Et oui, cette K7 a sans doute parcouru plus de kilomètres pour arriver numérisée et découpée en fichiers dans un serveur de chez mediafire que le minerai de viande de cheval que contient la boite de ravioli premier prix de la supérette du coin.
Ceci étant dit, je ne m’explique toujours pas pourquoi il n’existe pas plus d’une dizaine de liens pertinents sur le net concernant les Bubble Beer alors que les groupes français s’essayant au punk-rock rapide et mélodique au début des années 90 et qui en plus tenait la route devaient se compter sur les doigts d’une seule main.
Je ne sais pas si les désigner comme les  Screeching Weasel français serait un compliment pour eux mais il est vrai que les similitudes entre les 2 groupes sont évidentes (et pas seulement parce qu’ils reprennent le fameux Dingbat des belettes hurlantes).
La première démo des blésois semblait avoir été enregistrée dans l’urgence de la jeunesse, passant de titres hardcore ultra-courts à de la pop-punk ramonesque, un énorme fouillis de 30 titres qui n’est pas sans rappeler le premier album éponyme des américains.
La deuxième démo présentée ici, bien qu’encore très généreuse avec pas moins de 17 titres au compteur, est beaucoup plus homogène, les titres plus travaillés. Le groupe semblant avoir trouvé son style en affichant ses principales influences par des reprises de Bad Religion, Dwarves, Misfits et donc Screeching Weasel. Un peu comme le virage amorcé par ces derniers avec leur 2ème album Boogada Boogada.
A noter également que cette démo contient l'enregistrement d'un titre prévu pour une compilation du label Ripost et qui ne verra jamais le jour.

2nd demo tape for this too much underrated melodic punk-rock French band of the 90s. 
Songs influenced by Screeching Weasel and Bad Religion.



Télécharger / Download : BUBBLE BEER - Autosatisfied could be improved Demotape