En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

lundi 29 avril 2013

THE MEANIES - The meanie of life CD (1993)

Si vous avez aimé les pochettes des Hard-ons ou plus près de chez nous celles des Greedy Guts, vous allez adorer l'univers graphique des Meanies !! C’est le genre de visuel qu’on aime ou qu’on déteste mais qui à coup sûr fera qu’un disque ne passera pas inaperçu dans un bac de disquaire bien fourni.
L’analogie avec les Hard-Ons ne s’arrête d’ailleurs pas là. Hormis le fait qu’ils soient tous deux australiens, les Meanies seraient quelque chose comme les Hard-Ons n’ayant pas découvert le métal, un peu comme si ces derniers leurs avaient dit à la fin des années 80 : « bon les gars, on vous laisse le créneau du ramonescore survitaminé et déjanté, nous on va aller titiller de la corde Mi aigu ».
Et on peut pas dire que les Meanies se soient faits prier. Entre 1990 et 1994, ils ne sortiront pas moins de 3 albums et une quinzaine d’EP.
Ce CD reprend tout un tas de titres (25 tout de même) issus de leurs EP jusqu’en 1993 ainsi que certaines de apparitions sur diverses compilations mais sans être exhaustif ce qui fera rager certains… 
Pour ceux désirant en avoir toujours plus, une deuxième compilation « Televolution » destinée au marché (peut-on parler vraiment de marché ici !) américain sortira un an plus tard chez Empty records mais elle n’apporte qu’une demi-douzaine de titres supplémentaires issus de cette flopée d’EP, le reste étant tiré des 2 premiers LP ou se trouvant déjà sur cette compilation.

Australian band close to early Hard-Ons style.
This Cd is a compilation of tracks from several EPs and compilations released up to 1993.






mardi 23 avril 2013

BEHIND THE SMILE / JUGGLING JUGULARS - A wish to dream Split EP (1992)

Jusqu’à présent, on ne peut pas dire que j’ai posté beaucoup de groupes avec des textes « engagés » comme on disait dans les années 70… euh d’ailleurs, avec des textes un tant soit peu intelligents, il ne doit pas y en avoir des masses non plus…
Certaines personnes ne peuvent pas écouter un groupe si celui-ci ne délivre pas de messages, considérant bien souvent que tout groupe aux paroles futiles n’a rien à faire dans le milieu punk. Chacun son avis là-dessus mais l’esprit originel de la musique punk était quand même de donner la possibilité à tout à chacun d’accéder à la musique sans être passé par la case conservatoire, alors pourquoi faudrait-il avoir fait sciences-po ? Parce qu’après tout, donner son avis sur tout et n’importe quoi sans maitriser un minimum le contexte global du sujet, ça se termine très souvent en conversation de comptoirs (rien de péjoratif, j’adore les comptoirs…), et quand on entend ce qui se raconte parfois autour d’un comptoir, on ne s’étonne qu’à moitié de la dérive de certains mouvements dans le punk et le hardcore.
Après, quand les textes sont bien faits, réfléchis, c’est sûr que ça ne gâche pas le plaisir, au contraire. Du moment qu’on a pas l’impression de se prendre une leçon de morale en pleine face toutes les 2min30 (pour ça, y’a déjà La Chaine Parlementaire de toute façon).
Vous l’aurez certainement compris, on a affaire ici à 2 groupes qui ont dû passer plus de 3min à l’écriture de leurs textes. D’un côté les parisiens de Behind The Smile dans un style punk-hardcore travaillé (euh, c’est p’t’être bien ce qu’on appelle du post-hardcore…) ne  laissera que très peu de témoignages audios et c’est bien dommage car les titres présentés sur ce skeud sont prometteurs (quelques infos sur le groupe ici).
Les finlandais de Juggling Jugulars n'ont par contre pas mégoté sur leur discographie, il faut dire qu’ils sont toujours actifs après bientôt 25 ans d’existence. Je ne sais pas si c’est à cause des nombreux changements de line-up mais les morceaux de ce split sont beaucoup plus mélodiques que la majorité des autres productions du groupe, que ce soit le chant, ben chanté justement plus que hurlé, ou la musique qui, avec ses petits riffs solos, n’est pas sans rappeler le mouvement HC mélodique scandinave des années 90.

2 hardcore bands from France and Finland with political and social lyrics.




lundi 15 avril 2013

TEMPORAL SLUTS / T.V. KILLERS - Voulez-vous coucher avec nous, ce soir ? Split EP (1999)

Bien avant que des groupes comme The Briefs ou The Shocks ne remettent le style punk-garage 77 au goût du jour, nos frenchies de TV Killers avaient déjà fait leur p’tit bonhomme de chemin. Et même sacrément taillés la route d’ailleurs, s’exportant outre-atlantique avec le succès d’estime allant avec.
Mais je ne vais pas m’épancher sur les TV Killers, déjà parce que c’est pas avec quelques souvenirs de concerts dans une cave enfumée qu’on soulève l’enthousiasme chez les foules, mais surtout parce que Meantime a déjà fait un superbe post sur eux et que toute surenchère n’apporterait rien à ce qui a déjà dit.
Et ça tombe bien car je ne vais pas non plus en faire des tartines sur les Temporal Sluts, mais là c’est surtout parce que je n’ai rien à dire sur ce groupe si ce n’est qu’ils viennent d’Italie et qu’ils pratiquent un style proche de celui des TV Killers.
Pour terminer ce post de fainéant, on notera juste que chaque groupe reprend un titre de l’autre en plus d’une compo personnelle, et que ça fait plaisir de revoir des 45t avec un vrai trou au milieu !

Italian and French bands playing a similar punk 77 music style.
In addition to a personal title, each band covers a song from the other.






lundi 1 avril 2013

THE 1'S / LOS BAD MONGOS - Green Knees And Carpet Burns Split CD (2001)

N’ayant pas eu la chance qu’on les étudiants d’aujourd’hui de pouvoir repomper tout et n’importe quoi sur internet, je ne vais pas m’en priver maintenant. D’autant plus que je ne connais quasiment rien sur les 2 groupes présents sur ce split. Si quand même, les belges de The 1’s, je les avais vu en concert, c’est comme ça d’ailleurs que je me retrouve avec ce CD, et ça avait été une bonne claque. Ils avaient un côté Zeke qui se ressent malheureusement moins sur le split, la production un peu faiblarde atténuant l’énergie dégagée par le combo.
Quant aux espagnols de Los Bad Mongos, si l’hommage aux Turbonegro est incontestable de par le choix de leur nom, cela est un peu moins évident musicalement. Peut-être dû au chant en espagnol qui se prête moins au style que l’accent guttural des pays scandinaves.
Pour l’anecdote, ce split est sorti sur le label Fandango Rds du chanteur des Adam West qui serait tombé sous le charme des 2 groupes lors d’une tournée européenne.

Seven tracks for each of these two European bands.
Music of The 1’s from Belgium is influenced by bands like Zeke or the Dwarves while Los Bad Mongos from Catalonia plays a more classic punk-rock sung in Spanish.





NOTHING MORE / SOUP TOXIC : Punker surprise Split EP (1997)

J’avais évoqué l’engouement de certains groupes pour le thème de noël lors du post sur les Squirtgun, et en ce week-end pascal, je me demandais si cela était le cas pour toutes les fêtes religieuses du calendrier… On est bien obligé de constater que l’enthousiasme est beaucoup plus modéré cette fois-ci. En même temps, si on cherche un peu des chansons à reprendre sur ce thème, on se retrouve vite le bec (ah ah ) dans l’eau et les chants religieux traditionnels ont dû refroidir plus d’un groupe punk, même dans les plus déconneurs.
Ce split Nothing More / Soup Toxic est donc le seul skeud que j’ai trouvé qui aurait un lointain rapport avec ce qui nous intéresse aujourd’hui. Et encore, cela se cantonne à la pochette et le lien est plutôt tiré par cheveux, la première chose qui vient à l’esprit en la voyant étant tout naturellement un blondinet un peu trop propret vantant les mérites d’une spécialité transalpine.
Côté musique maintenant, on ne présente plus les parisiens de Nothing More et leur hardcore mélodique 90’s plutôt technique. Je ne sais pas si le groupe a raccroché les gants pour de bon, leur dernière production datant de 2007 même si cela n’est pas forcément un signe vu de leur maigre discographie pour un groupe d’une telle longévité.
Soup Toxic quant à eux (dont le chanteur tient le Fanzine & label Walked On Line sur lequel est sorti ce split) restent dans une lignée mélodique mais avec des accents plus punk, plus rentre-dedans. Les 2 titres présents ici sont apparemment issus de leur démo et si vous voulez en savoir plus sur le groupe, le mieux c’est de se rendre sur cette page très complète sur site du label avec tout un tas d’audio à se mettre entre les oreilles.
Bon, j’suis pas sûr de trouver quelque chose à poster pour l’Ascension moi…

Two french bands share the 4 tracks of this EP.
Nothing More from the Paris region plays a technical 90’s melodic hardcore style whereas Soup Toxic, while remaining melodic as well, tends to a more classic punk music.




Télécharger / Download : Punker Surprise Split EP