En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

dimanche 26 octobre 2014

NO TEARS ANYMORE Compilation EP (1995)

Je vais me rattraper un peu de mon post précédent où mon ignorance concernant la musique de Haine Brigade m'a fait passer des nuits blanches (ok, j'exagère un peu quand même) en démontrant que si mes oreilles sont certainement encrassées par trop de décibels, ma vue reste plus ou moins correcte (en tout cas de prêt !). Parce que si vous descendez un peu plus bas, les plus expérimentés d'entre vous auront surement remarqué que la photo de ce EP est celle que l'on retrouve sur ce fameux album Sauvage de Haine Brigade... Si c'est pas de la cohérence entre les posts ça !!
Par contre, je n’en sais pas énormément sur les groupes regroupés sur cette compilation. On va quand même se débarrasser tout de suite de ce qui n’aura pas été glané sur le net en disant que cet EP est sorti sur Forked Tongues Records, label des Portobello Bones, et qu’on les retrouve donc tout naturellement sur la galette même si ils n’ont pas daigné nous gratifier d’un titre original.
Cela se complique avec les 5 groupes restants. On va tout d’abord ne pas trop s’éloigner avec Thee Mysterious Asthmatic Avenger puisque le gazier donnant dans le one man blues punk band semble venir, tout comme nos hôtes cités plus haut, de la charmante ville de Tours. Je n’ai certainement aucune excuse pour n’avoir jamais entendu parlé de lui puisque Euthanasie Records a été jusqu’à sortir une incomplète discographie du type. Et dans le genre, c’est vraiment bien fait, en tout cas sur un titre, reste à voir si cela n’est pas trop indigeste sur la longueur.
Medfield, MA viennent d'Allemagne et joue plutôt dans la catégorie post-hardcore (quand on sait pas trop, c'est post-hardcore de toute façon) un brin mélodique, pas transcendant à mon goût mais pas désagréable.
On va vite passer sur les finlandais Johnny Blue et Paska qui ne font que beugler 30 secondes, pour passer à Mug qui malgré leurs noms (ou pseudo) exotiques viennent de nos bonnes vieilles Pyrénées et pratique un hardcore expérimental euh... expérimental.
On va enfin virer dans le crust avec les anglais de Doom, autant dire que c'est du lourd là, pas très homogène avec le reste du EP mais ça a le mérite de déboucher les oreilles.
Peut-être pas une compil indispensable, ce n'est pas non plus ce qu'on lui demande, mais qui s'écoute facilement entre la poire et le café.

International compilation from hardcore to crust bands.




Télécharger / Download : NO TEARS ANYMORE Compilation EP

jeudi 16 octobre 2014

SCHMURZ-PILATION LP... ah ben non................ HAINE BRIGADE - Sauvages LP (1987)

ADDENDUM : Juste avant de mettre en ligne ce post, j'ai poussé mes recherches parce que ça me travaillait quand même cette histoire. En déchiffrant le titre d'un morceau sur un refrain, j'ai enfin réussi à mettre un nom sur ce groupe, et donc c'est l'album Sauvage de Haine Brigade qui se retrouve par on ne sait quel miracle sur cette galette censée être une compilation du label Blabla Schmurz Records. En y regardant de plus près, et contrairement à ce que j'écris plus bas, la référence gravée sur le disque est BBR 004 alors que celle de la compil devrait être BBS04. La ressemblance entre les deux pourrait peut-être expliquer une confusion du presseur au cas où ces 2 prods se seraient retrouvées en même temps à l'usine. Bref, je ne sais pas si il existe beaucoup d'exemplaires comme celui-là, peut-être qu'il fait parti du lot envoyé au label pour vérification et que le reste du pressage a été corrigé. En tout cas, ça m'apprendra à ne pas connaitre mes classiques !
Je laisse mon post original parce que merde, j'avais écrit une tartine sur ce truc.

Pourquoi donc ce "... ou pas" ??... parce que soit je suis devenu fou, soit c'est un complot.
Un petit historique quand même. Derrière "Schmurz" se cache un toulousain très actif au milieu des années 80 à travers tout d'abord le Blabla Schmurz Group et les nombreux autres combos auquels il participera, puis le label du même nom apparu en parallèle du célèbre Panx du gazier des Pin Prick.
Le label durera environ 4 ans et sorti principalement des compilations (ainsi que les skeuds du groupe).
Cette Schmurz-pilation est la première sortie vinylistique du label, après 3 précédentes compils K7, et est censée regrouper 22 titres de 5 groupes toulousains plus ou moins affiliés au fameux Schmurz.
Je dis bien "est censée"... parce que dans mon cas, rien de tout ça ! J'ai beau retourner le problème dans tous les sens, j'avoue n'avoir aucune explication.
Si je me réfère au site Discogs, pas de soucis, même pochette, mêmes références, tout commence bien... ah merde, 22 titres sur la compil ?... tiens, mon skeud n'en comporte que 12... Je fouille sur le net... y'a un insert avec le disque... bon, moi non mais les inserts manquants sur les disques d'occaz c'est quasi légion. Compilation ?... ah ben non, moi c'est 12 titres du même groupe... Je tombe sur le site toujours disponible du fameux Schmurz, il a eu la bonne idée de mettre toutes ses prods en écoute (et téléchargement mais là faut être patient) : bon ben la Schmurz-pilation est bien une compil de 22 titres de 5 groupes mais rien à voir avec ce que sort ma platine. Et rien dans toutes ces prods qui ressemble de près ou de loin à ma copie.
C'est pas le bon disque dans la pochette ?... ben pourtant c'est bien les ronds corrects qui sont au milieu... là ça devient vraiment bizarre... l'usine de pressage se serait plantée et aurait collé les vignettes du skeud sur un autre vinyl ?... Vérification fait, j'ai bien la référence correcte du skeud gravée dessus dans le blanc de fin de face... Alors quoi ??... aucune référence sur le site du label ou ailleurs sur le net d'un quelconque cafouillage lors du pressage... donc soit cette compil est depuis le début une faste blague de la part du label qui a en fait sortie un groupe inconnu derrière ce disque (mais j'ai un gros doute là), soit ben j'en sais rien, j'ai du mal à croire qu'il n'existe qu'un exemplaire "frelaté" de cette compil et que ce soit tombé sur ma pomme (toujours douteux comme explication), soit c'est un pirate et le type à fait n'importe quoi (encore moins crédible, il faudrait déjà que quelqu'un ait eu l'idée de pirater cette compil obscure, et l'ayant dénichée chez un disquaire toulousain qui a plutôt l'air de déstocker les skeuds des labels Panx et consort que d'avoir des accointances avec la mafia occitane).
Bref, je lance donc un appel à témoins aux mémoires encore vivantes de cette scène de l'époque et à ceux qui auraient en leur possession un exemplaire de ce disque afin de savoir si je suis un cas isolé...
Parce que moi les camisoles, ça me boudine.
Sinon, y'a donc un groupe sur ce skeud. Ma foi pas trop mal d'ailleurs, le chant partagé masculin/féminin est certes souvent approximatif mais ça a sont charme. Musicalement ça joue vite, ça joue plutôt bien, c'est très années 80, engagé au niveau des paroles et comme si ces clichés ne suffisaient pas, on a même droit au saxo de temps en temps (ah, les cuivres...).
Alors si quelqu'un reconnait ce groupe (voir même se reconnait), moi j'suis preneur de savoir comment ils se sont retrouvés à squatter un disque qui ne leur appartenait pas !

ADDENDUM : I solved the puzzle just before posting this article. The album burned on this vinyl is the Sauvage LP from Haine Brigade.

This release was supposed to be a compilation of 22 songs from 5 french bands from Toulouse (France). My version is in fact 12 songs from an unknown band...
I will be interested to know if someone has the same problem with an other copy of this vinyl !
Thanks for your help.




Télécharger / Download : HAINE BRIGADE - Sauvages LP

mercredi 8 octobre 2014

THE B-SIDES - Party with... EP (1998)

A ma connaissance, aucun membre des Ramones n’a eu de gosses. En même temps ça limite le risque qu’ils ne mettent à exécution leur menace de taper dessus avec une batte de baseball.
On ne saura donc jamais ce qu’aurait pu donner la réunion de la progéniture des fondateurs du punk-rock.
Auraient-ils eu envie d’imiter ou de tuer le père ? Ou plus simplement, comme un rejet des dernières barrières que s’étaient données leurs aïeuls, auraient-ils essayé de faire plus rapide, plus sales, plus basique. Moi j’opte pour cette dernière proposition, en tout cas c’est celle qui m’aurait le plus séduite.
D’autant plus qu’avec les B-Sides, j’ai l’impression d’avoir en face de moi ces 4 rejetons, élevés dans le tour bus conduit par Monte Melnick et faisant leurs devoirs les livres posés entre la seringue de DeeDee et la bouteille de scotch au trois quarts vide de Joey.
Les B-Sides reprennent donc la recette inventée 25 ans plus tôt par les New-yorkais mais entendent bien exprimer à leur façon ses années de galères à retirer la langue de la bouche de leurs pères afin qu’ils ne s’étouffent pas dans leur vomi.
Plus courts, plus bruts, plus criards, nos parents ne dépassaient pas les 2 minutes, et bien nous ce sera 1’30.
Un caprice de gosses sans grand intérêt ce disque ? Ce n’est en tout cas pas l’illustre fanzine Maximum Rock’n’Roll qui vous dira cela puisqu’il sortira sous son label le premier LP (et le seul) du groupe 1 an plus tard… (et je m'aperçois que j'avais fait du travail de sagouin à l'époque en faisant un rip à 128 kbps, va falloir que je m'y recolle (c'est tout beau tout neuf maintenant)).
Pour les archéologues du net désireux d’en savoir plus, leur ancien site datant d'une quinzaine d'année est toujours dans les entrailles de Google : c'est ici.

First release from the dirty sons of the Ramones. Naughty punk-rock at his best !
Click here to dig their old website up.




Télécharger / Download : THE B-SIDES - Party with... EP