En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

lundi 24 novembre 2014

THE HIVES - Oh Lord! When? How? MCD (1996)

Waouu, quelle claque à l’époque ce MCD !... Nouvelle claque lors de la sortie de leur album « Barely legal ». A peine remis, ils remettent ça avec l’excellent EP « A.K.A. I-D-I-O-T », mais où vont ils s’arrêter ? L’attente sera plus longue pour enfin découvrir « Veni, Vidi, Vicious », euh, temps mort, mmmm, ils se sont ramollis les gars… mmmm, pas mal quand même, et petit à petit on ne peut que constater que tous les titres sont des tubes en puissance, même si la prod est aussi lisse qu’une table de billard pour nos oreilles plutôt habituées au papier de verre.
Et là tout s’enchaîne, les anglais (et surtout les anglaises) en font leurs nouveaux chouchous (faut dire qu’on est en pleine époque de l’explosion de la brit-pop vitaminée), on n’entend plus qu’eux à la radio, leurs clips passent en boucle sur les chaines musicales. Ca y est, on vient de nous refaire le coup des Nirvana, Green Day et autres Offspring. On vient de piquer son jouet à la scène dites (pseudo) confidentielle.
J’avoue que, comme beaucoup, j’ai souvent crié à la trahison lorsque ces groupes qui ont débuté dans l’ombre et que l’on croyait n’appartenir qu’à nous, se retrouvent en haut de l’affiche comme dirait notre bon vieux Charles.
Que celui qui n’a pas eu l’impression de se faire piquer sa p’tite copine lorsque Fun Radio a décidé de prendre Come out and play comme jingle, ou que les devantures de la FNAC étaient recouvertes de ce bébé tout nu dans une piscine, me jette la première pierre.
Il ne reste plus qu’à tomber dans la nostalgie, qu’à regarder de vieilles photos jaunies. Enfin, ça c’est pour la p’tite copine, dans le cas présent, c’est plutôt à se remettre en boucle ces vieux classiques.
N’empêche, quelle claque à l’époque.

Early release of the so famous kings of garage-punk.




Télécharger / Download : THE HIVES - Oh Lord! When? How? MCD

vendredi 14 novembre 2014

FAKE HYPPI / THE MARSHES - The in-between Split EP (1998)

Le sujet n'est pas là, mais quelle idée de coller une étiquette de prix sur une pochette non glacée. Le plus du vinyl étant également d'avoir une jôôôlie pochette plus grande qu'un timbre poste, ça gâche un peu, et je ne parle pas des "traders" de collectors passant des heures carrées à essayer de décoller cette fichue étiquette sans massacrer la pochette afin de glaner quelques euros supplémentaires à la revente du précieux objet.
Les faits d'armes de The Marshes ne sont pas impressionnants, malgré une place au chaud dans l'écurie du Dr Strange, le groupe n'a jamais jouit d'une grande résonance dans la scène punk. On y retrouve pourtant Colin Sears,le batteur originel des Dag Nasty qui n'a apparemment pas su faire jouer ces connaissances afin de donner à son nouveau groupe plus de visibilité. Il faut dire qu'on ne joue pas vraiment ici dans la même catégorie. On est beaucoup plus proche d'un punk-rock mi-tempo gentillet qui colle effectivement bien plus à ce que sort le Dr Strange qu'au post-hardcore de chez Discord.
Comme tout batteur qui se respecte, le père Colin a usé ses baguettes au servir d'une multitude de groupes, on le retrouve ainsi également chez Fugazi, même si il n'a participé à aucun enregistrement du combo et pour les archéologues, a débuté avec les Bloody Mannequin Orchestra avec un certain Roger Marbury (tiens tiens) à la basse. PNMT a eu l'intelligence de ripper la seule production du groupe (le lien est sans doute mort, mais comme Jolicoeur est une personne plutôt sympathique, il suffit de demander pour arranger ça !).
En 1998, les toulousains de Fake Hyppi avaient déjà raccroché le punk-hardcore de leurs débuts pour un post-hardcore largement influencé par la scène de Washington DC et l'on ne peut que reconnaître que le virage a été maîtrisé à la perfection, les petits frenchies faisant haut la main la nique au trio américain sur ce coup-là.

Typical sound of the Dr Strange crew with The Marshes, US trio with the original drummer of Dag Nasty, versus brillant post-hardcore influenced by the Washington DC scene for the French band Fake Hyppi.




Télécharger / Download : FAKE HYPPI / THE MARSHES Split EP


mercredi 5 novembre 2014

KILLRAYS - Self-titled EP (1992)

Ah, que les clichés ont la vie dure ! Prenez nos voisins allemands et leur réputation qui leurs collent à la peau. Peuple rigoureux, aux angles bien carrés. Autant dire que ce ne sont pas les premiers à qui l’on pense pour la déconne.
Alors lorsque la scène germanique se lance dans le punk mélodique au début des années 90s, on ne peut que commencer à frémir et craindre le pire. Sacré préjugé donc puisque leurs voisins suédois ont sauté le pas haut la main, et même dans bien des cas surpassé leurs mentors californiens.
Et nos prussiens alors, ça a donné quoi ?... il faut quand même avouer que c’est resté bien souvent assez guttural au niveau de la mélodie. On sent que ça a été plus élevé au Spermbirds qu’au Descendents et que le surf en mer du Nord était encore loin de supplanter la pêche à pied.
Et j’ai envie de dire tant mieux ! Les groupes allemands ont ainsi évité le plus souvent de tomber dans le piège du clone, et si leurs camarades suédois n’ont fait que sublimer la scène hardcore mélodique déjà bien implantée outre-Atlantique, ils auront eu le mérite d’en faire émerger une nouvelle bien à eux.
Revenons à Killrays qui est assez représentatif de ce punk mélodique allemand des années 90, rapide, avec une recherche mélodique indéniable au chant, mais le tout gardant ce côté brut de décoffrage permettant de ne jamais avoir l’impression de simplement écouter un LP de pop en 45rpm.
La version présentée ici est donc l’édition avec le EP single-sided bonus et semble être leur premier effort discographique (ou en tout cas, l’un des tous premiers).
Tous ces titres seront réenregistrés par la suite pour leur premier album, sauf les 2 présents sur le EP bonus. Ce dernier étant identifié KILL01, on peut supposer qui ait été pressé par le groupe lui-même, mais ça... ben tout le monde s'en fout en fait.

German melodic punk from the 90s.
This edition of their first EP contains a single-sided bonus 7” with two more songs.



Télécharger / Download : KILLRAYS - Self-titled EP