En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

lundi 29 juin 2015

Summer '15 Saga : PANX VINYL ZINE 02 (1989)

Déjà le deuxième épisode de notre série de l'été. Il me faudrait un p'tit jingle pour faire les choses bien mais bon, Blogger ne sait pas gérer ce genre de truc...
On commence ici comme le vol. 1 par un groupe US, The Stench, mais cette fois-ci le trio illinoisais (si si) fait dans un punk rapide mais assez mélodique et plutôt de bonne facture. Ils sortiront pas mal de trucs sur leur propre label et on a même droit à quelques images d'archives...
Ah, enfin des britons insulaires avec Cold Vietnam (c'est fou comme ça sent déjà le punk UK 80's dès la première note). Pas grand chose sur eux à part une apparition sur la compilation Spleurk! de chez Meantime Rds et des morceaux d'ex-Depraved à l'intérieur.
Allez, on retraverse l'Atlantique pour se retrouver en Californie avec le punk brouillon des Society Gone Madd. Ils semblent avoir tenu jusqu'au milieu des années 90 sans sortir grand chose...
On reste sur le continent nord-américain mais en remontant à Quebec avec les Fanatical Views et leur punk euh... à solo. Ca rentre dans les 2 minutes, c'est donc pas mauvais !
Retour sur le vieux continent avec les Resident Mockery d'un non moins vieux pays qu'était la RFA. A part une K7 et un split auto-produit dans la langue de Goethe, moi j'ai rien sur ce groupe. Appel aux experts des deux Allemagnes pré-réunifications...
Ah ben plus rien en fait car 6 titres sur ce deuxième volet mais uniquement 5 groupes puisque les teutons squattent largement la face B avec 2 titres.

Le coin des cinéphiles : Alors ?! Pas sûr que tout le monde est autant fait les malins qu'avec la première pochette. Et pourtant ça va encore se corser après. Il fallait reconnaître cette fois-ci le King Kong de 1933.

Still hardcore but sometimes more melodic, this second episode brings together 3 North-American bands with The Stench, Society Gone Madd and Fanatical Views (from Québec) versus the Europeans of Cold Vietnam (UK) and Resident Mockery (Ex-FRG).




Télécharger / Download : PANX VINYL ZINE 02 Compilation EP

lundi 22 juin 2015

Summer '15 Saga : PANX VINYL ZINE 01 (1989)

Les gens ont d'autres choses à foutre l'été que de passer leur temps devant un PC à lire les conneries sur un blog musical. Déjà que l'hiver ça n'attire pas les foules, alors quand en plus y'a moyen de se rincer l'oeil gratos à la plage...
Cet été ça sera donc service minimum avec la série de 11 skeuds sortis entre 89 et 92 par le père Pascal Panx. Service minimum parce que la majeur partie des groupes figurant sur ces compilations m'étant totalement inconnue, le blabla se résumera à quelques recherches sur le net. Autant dire que ça va être du torché cet été. Ca tombe bien, parce moi le pastis je l'aime bien frais mais pas noyé, au moins les glaçons n'auront pas le temps de fondre...

Premier opus donc qui débute avec 2 titres de Bluck!, groupe punk-hardcore américain qui ne semble avoir laissé que des souvenirs musicaux magnétiques (il faut comprendre des sorties K7...). Que dire si ce n'est que les titres sont aussi courts qu'ils soient mi-tempo ou à 180 bpm...
Suivent ensuite les charentais supérieurs de Plaies Mobiles qui ont vite lâché leur rock déstructuré pour tenter de titiller les étoiles en faisant ça... j'ai eu du mal à croire qu'il s'agissait bien du même groupe car les 2 sorties datent de 1989 mais apparemment... à moins que Euthanasie et Discogs se trompent...
Vous vouliez de l'obscure en voilà en la personne des Yougoslaves devenus slovènes S.O.R. Toujours hardcore, et apparemment pas si obscures que cela en fait puisque l'année dernière sortait un CD regroupant leur discographie.
On termine ce tour du monde par les espagnols, futurs catalans indépendants si ça se trouve, de Anti/Dogmatikss qui étrangement font dans le... punk-hardcore. Ils ont également eu le droit à une piqûre de rappel en 2013 avec la sortie d'un LP regroupant des titres inédits.
Si j'ai raté quelque chose, genre "celui-là c'est un groupe culte de la scène hardcore 80", n'hésitez pas à m'insulter dans les commentaires (ou même juste à le souligner poliment...).

Le coin des cinéphiles : Mr Panx ayant eu la brillante idée d'illustrer sa série par une photo d'un vieux film sorti de derrière les fagots, voilà une bonne occasion de réviser nos classiques. Plutôt facile ce premier test pour les plus férus d'entre vous puisqu'il s'agit de Blackmail d'Alfred Hitchcock.
Croyez-moi, vous ferez certainement moins les malins pour les prochains...

A très bientôt pour le 2ème épisode...

Lazy summer this year with the Panx Vinyl Zine compilations serie...
For the first episode, US punk-hardcore with Bluck!, French punk-hardcore with Plaies Mobiles, Slovenian punk-hardcore with S.O.R., and Catalan punk-hardcore with Anti/Dogmatikss.
See you for the next time with more international... punk-hardcore !




Télécharger / Download : PANX VINYL ZINE 01 Compilation EP

jeudi 11 juin 2015

LA LIGUE HARDCORE Compilation EP (1996)

Retour du côté de Bordeaux qui décidément aura été à l'honneur ces temps-ci. Il faut dire que la ville a connu plus d'un activiste underground dans les années 90. En flânant un peu sur le net histoire de préparer un minimum les 3 lignes qui accompagne ce rip, je suis tombé sur les archives du fanzine vidéo "L'ère du Globulus", tenu apparemment à l'époque par un certain Pedro à qui l'on doit également le fanzine Goorgh!! et qui officia dans les LPM (prochainement ici à n'en pas douter).
Un numéro de ce fanzine vidéo était consacré en 1996 à la FOCU (Foire Ouverte des Cultures Musicales) de Bordeaux organisée par l'association Bad Karma, à laquelle l'on doit le EP de ce post (eh oui, y'a quand même un rapport avec ce qui nous préoccupe, c'est réfléchit tout ça). Hormis le fait de voir ou revoir la trogne d'il y a 20 ans des tenanciers de labels comme Total Heaven, Pandemonium ou Vicious Circle, cette vidéo offre également des extraits de concerts de Belly Button (dont le père Sto de Deathbürger nous a gentillement fait 2 piqûres de rappel il y a peu, ici et ) et The Sleeppers. Autre témoignage vidéo-concertesque, toujours chez le Globulus, cette fois-ci de Daily Planets, les seuls non régionaux de l'étape et leur noise plus posée que le reste de la troupe, il faut dire que le Lot est loin du tumulte bordelais.
Si l'on compte bien, il nous reste donc à parler des cultissime Tomy et leur melodic HC si intelligent musicalement. Et là malheureusement, rien à se mettre sous la dent côté Globulus, à croire que ces Tomy ne se trouvaient pas très télégénique, il est en effet plus que difficile de trouver des traces de leur passage sur terre côté vidéo. Je ne peux que partager cet extrait de live (enfin, d'images live plaquées sur un enregistrement studio) tiré de la VHS "Don't be nervous". Bien maigre tout ça. Quant au titre "Prokofiev" présent ici, il s'agit en fait d'une reprise du "Russians" de Sting, j'ai lu je ne sais plus où qu'il avait changé le nom du morceau pour éviter de payer la SACEM !! On aurait aimé une prod un peu plus propre (et pourtant je ne suis pas éxigeant là-dessus mais là...) mais si l'on se projette 20 ans en arrière, on ne peut que ce rappeler que ce n'était pas forcément une priorité...

Noise, Jazzcore and melodic hardcore with 3 bands of Bordeaux (the brillant Belly Button, the unrated Sleeppers and the talented Tomy with a cover of the song Russians of Sting) and Daily Planets from the deep South-West of France.




Télécharger / Download : LA LIGUE HARDCORE Compilation EP

lundi 1 juin 2015

BELISHA BEACON - Million dollar punk CD (1996)

Quand on dit allemand, moi c'est pas "rois de la poilâde" qui me vient tout de suite à l'esprit.
Y'a qu'à voir ce que donne le hardcore mélodique sauce teutonne... le truc qui est censé sentir l'été, les bikinis et les planches de surf, ben ça a plutôt l'atmosphère du travail à la chaîne chez Volkwagen dans un coin bien humide de la Ruhr.
Et bien ceux-là, ils me font rire ! Allez savoir pourquoi. Peut-être bien leur nom... qui sait ce que veut dire "Belisha Beacon" ?! Hein ?! Personne ?!... et bien encore un groupe bien placé dans la catégorie "nom à la con". Un p'tit tour sur wiki pour comprendre... décidemment, ne pas choisir le nom de son groupe un soir de cuite (mais ça, on l'a déjà dit je crois).
Ou alors, c'est la prod de ce skeud qui est risible... je ne peux malheureusement pas avoir le nom de l'ingénieur son, la jaquette n'étant plus en état de s'ouvrir, j'avais dû acheter ce CD dans le bac soldé du Silence de la Rue après leur dégât des eaux. Après, une batterie qui se limite à la caisse claire et aux cymbales, des guitares avec le potard des aigus à 12 et celui des basses à -2, c'est un concept, si tu pousses en plus le chant bien au dessus du tout, ben ça donne quelque chose d'homogène certes... mais homogène à côté de la plaque.
Bon, c'est p't'être tout simplement les compos qui prêtent à sourire. C'est sautillant, à fond la caisse du début à la fin, le chanteur est à la limite de la rupture à la fin de chaque couplet, un skeud d'éjaculateur précoce quoi.
Et même temps en concert (désolé pour le(s) réfractaire(s) à Youtube, j'ai pas trouvé la vidéo ailleurs...) ça m'a l'air d'être du grand n'importe quoi aussi...
Moi au moins ça m'aura fait apprendre quelque chose : un produit allemand se reconnait par la tête blonde systématiquement apposée sur l'emballage...

Fast and stupid German 90's melodic hardcore.




Télécharger / Download : BELISHA BEACON - Million dollar punk CD