En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

lundi 27 juillet 2015

Summer '15 Saga : PANX VINYL ZINE 06 (1990)

Hop hop hop, mine de rien en est déjà à la moitié de notre truculente saga de l'été. allez zou, 3 groupes et 6 titres au menu aujourd'hui.
On commence par les américains de Youth Gone Mad qui, malgré des débuts un peu poussifs (2 uniques 45t dans leurs 10 premières années d'existence), vont trouver leur public grâce notamment à la confiance du mythique label Posh Boy pour un 7" d'estime. Côté musique, un punk solide mais pas dénué d'humour, je les rapprocherai des Pink Lincolns pour ceux pour qui cela dit quelque chose. A noter que le groupe est emmené par un certain Paul Kostabi qui fut les 6 cordes des White Zombie à leurs débuts.
Pour combler cette première face, voici les anglais d'Abolition, enfin disons un des innombrables groupes punks ayant portés ce nom. Que dire à part qu'ils ne semblent pas avoir sorti grand chose et qu'ils font plutôt dans le genre punk ultra speed (ah ben hardcore alors, non ?!)... euh,  et bien suivant.
Changement d'alphabet avec les Гражданская оборона, à prononcer Grazhdanskaya Oborona ce qui donne Défense Civile dans la langue de Molière. Le groupe semble être une véritable star dans leur pays, en tout cas jusqu'en 2008, année de la mort du leader, homme somme toute prolifique puisque leurs albums se comptent sur les doigts de l'Armée Rouge toute entière. Bon, après visionnage de quelques vidéos, il est vrai que ça part vite en un espèce de rock insipide leur truc mais bon, le titre ici ("C'est le plus fort qui a raison") a le charme des contrées lointaines et à priori inhospitalières.
Et on termine ce numéro 6 (aucun rapport avec le village...) par les néerlandais de Brainless (nom certainement choisi par dépit du fait que celui d'Abolition était déjà pris...). 2 titres en moins de 2 minutes, autant dire qu'on fait dans le hardcore du côté du plat pays. A part 2 démos certainement introuvables (sauf aux environs de 200$ chez les pure hardcore traders...), le groupe ne semble pas avoir beaucoup plus vécu que leurs homologues anglais ci-dessus.

Le coin des cinéphiles : Je peux deviner vos yeux écarquillés, incapables de donner la moindre information à votre cerveau embarrassé pour le coup. Certainement un clin d’œil à ceux que l'on nommera désormais Défense Civile par simplification, il s'agit donc d'Ivan le Terrible du russe S.Eisenstein, sorti en 1944.

4 new bands from USA (Youth Gone Mad with a former member of White Zombie) to Russia (Гражданская оборона that we can translate by Civil Defense), without forgotten Europe with the hardcore bands Abolition from UK and Brainless from Netherlands.  




Télécharger / Download : PANX VINYL ZINE 06 Compilation EP

mardi 21 juillet 2015

Summer '15 Saga : PANX VINYL ZINE 05 (1990)

Eh bien nous voilà repartis pour le 5ème acte de cette palpitante saga.
Les premiers à ouvrir le bal sont les bordelais d'A.C.M.E. ou Aspro 5000 c'est comme vous voulez, j'ai pas très bien compris. Il ont sorti une K7 et un EP sous ce 2ème nom, dans l'insert c'est Aspro 5000 entre parenthèse A.C.M.E. mais sinon c'est A.C.M.E. sur la pochette et le skeud. Bref, hardcore à fond la caisse sur des paroles plus que stupides, donc euh du stupid-hardcore je présume même si je croyais que le hardcore justement devait être tout sauf stupide. Tant pis.
On continue "gaiement" avec les finlandais de CMX (pas de points entre les lettres pour eux...) dans un registre totalement... identique. Tout à fond et raclures de gorge pour le chant. A noter que le groupe est toujours actif mais qu'il avait rapidement délaissé le hardcore brutal pour un espèce de rock-folk-expérimental pas franchement indispensable. Même pas envie de mettre un lien vers une vidéo tiens.
Au concours de "c'est moi qui est la plus courte", ce sont les New-yorkais de Go! qui gagne. Je ne parle pas du nom (quoique) mais du titre avec 32 secondes d'un hardcore, euh, new-yorkais. Que dire si ce n'est que certains membres ont traîné avec les SFA et qu'ils semblent fachés avec le format LP puisqu'ils n'ont sorti (mais c'est déjà pas mal) qu'une flopée de EP. Pour les curieux, ça donnait ceci en concert (en même temps, ça donnait un chanteur en débardeur, aux bras testostéronés et tatoués, tenant bien haut son micro... du NYHC quoi).
Non non, la première face n'est toujours pas finie puisque nous avons encore les allemands de Deceit qui malgré un titre de 2 minutes ne font pas forcément beaucoup plus dans la finesse. Une intro, des breaks, des mini-solos, mais si on enlève tout ça, c'est toujours aussi hardcore, peut-être un peu plus punk quand même. Aussi vite apparus que disparus ceux-là après un EP apparemment.
On tourne enfin la face, beaucoup plus light celle-ci puisque qu'elle ne contient que 2 groupes et commence comme la précédente a terminé, c'est à dire par des allemands, j'ai nommé les Rebellenblut, qui semble être dans la vraie vie un apéritif aux fruits rouges... quelle classe ces allemands. Côté musique, on revient résolument vers le punk, c'est-à-dire avec des textes de plus d'une strophe et un titre donnant enfin assez de temps pour aller pisser.
On termine (enfin diront certains) par les régionaux de l'étape avec les toulousains de Légitime Défonce qu'on ne présente plus pour avoir fait les beaux jours du punk français durant des années. On les rassure, comme ils le supplient dans ce titre, ils n'ont pas fini sur NRJ, au mieux sur Canal Sud ou Mon Païs...

Le coin des cinéphiles : Alors quelqu'un ?! Si il est vrai que l'on se rapproche un peu de nos jours au niveau de l'année (la plupart d'entre nous était même déjà né), pas vraiment facile de reconnaître Géraldine Chaplin sur l'affiche de La Casa Sin Fronteras.

Side A strongly hardcore with 3 short songs of A.C.M.E. from France, CMX from Finland and Go! and their NYHC. Germans from Deceit finish this side with a longer song but still brutal hardcore.
On the other side, the atmosphere is really more punk with the Rebellenblut (Germany) and Légitime Défonce from France.




Télécharger / Download : PANX VINYL ZINE 05 Compilation EP

mercredi 15 juillet 2015

Summer '15 Saga : PANX VINYL ZINE 04 (1990)

Mine de rien, petit à petit, au rythme de l'été, on progresse dans notre saga estivale.
On le répétera jamais assez, si possible éviter les noms de groupe génériques. il vaut mieux encore un nom stupide choisi un soir de cuite parce que là, avec Lost, qu'est-ce que vous voulez que je trouve sur internet ? C'est sûr qu'internet en 90, ça devait les préoccuper que moyennement les membres du groupe mais maintenant, on fait comment hein ? Allez, grâce à l'insert on peut toujours dire qu'ils sont américains, de Pennsylvanie plus exactement et que d'après Discogs ils ont sorti un LP sur Headhunter Rds tout de même, puis un EP en 91 et là on perd leur trace. Musicalement c'est toujours punk/HC, ça cogne côté batterie mais reste tout de même un brin mélodieux au chant.
On repart bien à l'est puisque vient ensuite Wartburgs Für Walter de Berlin. Bien que le mur soit tombé quelques mois plus tôt, ils se revendiquent encore de RDA. Bon, p't'être bien que l'insert était déjà prêt depuis un moment... Là c'est plus punk classique, avec chant féminin (quoique avec l'accent allemand, ça perd un peu de sa féminité...) et d'après ce site plus ou moins bien traduit par Google, ils auraient tenu jusque dans les années 2000.
Et ben, on retourne déjà le skeud avec tout ça, et on retrouve les suédois de Horse Laugh avec un hardcore qui ne prête pas vraiment à sourire, le genre de hardcore avec des squelettes, des faucilles et la mort qui rôde, vous voyez le genre.
On passe donc (pourquoi donc ?) assez vite pour tomber sur 2 titres des américains de Radiation Sickness... ah merde, combo de trash-core, autant dire qu'on va pas plus rigoler qu'avec nos Scandinaves... et effectivement c'est guttural au possible. Mais au moins les 2 titres sont torchés en moins 3 minutes.

Le coin des cinéphiles : Oulà, ça se complique franchement là. pourtant on a toujours le droit à un grand classique, du moins pour le réalisateur, puisqu'il s'agit d'une image extraite du Die Nibelungen de Fritz Lang.

Two american bands, punk/HC with Lost and Thrash-Core with Radiation Sickness, meet two European ones. Classic punk for the German band Wartburgs Für Walter and brutal hardcore with Horse Laugh from Sweden.




Télécharger / Download : PANX VINYL ZINE 04 Compilation EP


lundi 6 juillet 2015

Summer '15 Saga : PANX VINYL ZINE 03 (1989)

Allez, 3ème volet de cette passionnante série qui permet de rassembler toute la petite famille punk-hardcore devant son PC.
Et l'on part directement au Japon pour commencer avec les Lost Fights. Punk rapide, donc hardcore si j'ai bien tout compris, le chant n'est pas vraiment hurlé mais pas forcément mélodique, un bon compromis en somme. Pas grand chose à rajouter sur ce groupe qui ne semble pas avoir survécu à l'arrivée des années 90.
On reste côté Pacifique avec 2 titres des australiens de Toxic Avengers. Pas vraiment beaucoup plus prolifiques que leurs amis nippons ci-dessus, ils évoluent dans un "créneau" similaire, un punk rapide au chant audible. Le titre "God for sale" est même le petit coup de coeur de cette galette.
Hop hop hop, retournement de face et l'on se retrouve aux USA (qu'on ne quittera plus d'ailleurs) avec les Moss Icon d'Annapolis, beaucoup plus emo-hardcore que ses prédécésseurs (j'ai chopé l'étiquette sur Discogs mais chut...). Ok, j'suis grillé donc je balance tout ce qu'on peut trouver à propos d'eux sur le site. On retrouve donc un certain Tonie à la guitare qui officiera également, entre autres, au sein de Born Against. Et nous retrouverons notre chère Tonie un peu plus tard...
Nous ne quittons pas le Maryland, ni Annapolis d'ailleurs, car Hated qui clôturent ce skeud sont déjà sur place. Punk beaucoup plus "rock", avec un quelque chose dans la voix qui n'est pas sans me rappeler les Lemonheads. Le père Littleton qui officiait dans Hated finira plutôt mal pour un type venant d'un courant musical censé être une réaction à la vague hippie... Quant au batteur, fondateur du label Vermine Scum Rds, il se fera apparemment spolier ce dernier par un certain Tonie des Moss Icon. Tiens, tiens.

Le coin des cinéphiles : je reçois du courrier des 4 coins du monde grâce à cette rubrique (hein ?! Quoi ?! Moi, mytho ??), donc c'est sans traîner que je confirme aux plus aiguisés d'entre vous qu'il s'agit bien de Grant Willams dans The incredible shrinking man (L'homme qui rétrécit en français dans le texte) de Jack Arnold. Pfff, facile.

2 fast punk bands from the Pacific area with Lost Fights from Japan and Australians of Toxic Avengers versus 2 american bands playing a punk with influences more emo (Moss Icon) or more "rock" (Hated).




Télécharger / Download : PANX VINYL ZINE 03 Compilation EP