En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

vendredi 25 mars 2016

SHAGGY HOUND / NEAR DEATH EXPERIENCE - Split EP (1994)

Je crois que maintenant je n'ai même plus besoin de préciser que ce skeud est issu de l'excellente série de splits orchestrée par Uncontrolled Rds. Votre œil aguerri à peine posé sur la pochette ayant reconnu le bon goût du label périgourdin. Il faut dire que là, niveau graphisme, on a je crois la plus belle réalisation de la série. Si le travail de Moulinex est encore une fois impeccable, que dire de la perle proposé par Besseron sur la face de NDE. Après, on est dans le subjectif lorsqu'on parle d'art et moi j'y connais que dalle mais ch'sais pas cette pochette, le jeu des 4 couleurs, le mélange du dessin avec l’œil qui provient certainement d'une photo retravaillée... bref, on est pas là pour parler chiffon mais quand même.
Commençons par ce qui semble, d'après le côté de l'ouverture de la pochette, être le commencement, c'est-à-dire les toulousains de Shaggy Hound. Un Shaggy Hound "1994" je suis tenté de dire, en tout cas période 1er EP, pré-Butterfingers MCD quoi. Encore totalement sauvage, avec cette guitare rentre dedans qui fait le charme des premières productions du groupe (p'tain de démo si mes souvenirs sont exacts, si quelqu'un a toujours ce bijou par hasard...).
Je parlais il n'y a pas si longtemps de ça dans un autre post du fait qu'aujourd'hui les "petits" concerts semblent de plus en plus désertés... et bien il suffit que je me rappelle ce concert des Shaggy Hound en pleine après-midi dans une sorte de brasserie à Poitiers pour relativiser la chose... ils avaient réussi à se faire plus ou moins un peu de place en déplaçant tables et chaises sous l’œil (c'était le mot à placer 3 fois dans le post... ça c'est fait) indifférent du marchand de bière présumé propriétaire des lieux. Tout ça pour se retrouver à jouer devant 3 pélos (littéralement 3 !). Comme quoi, les choses n'ont pas vraiment bougé en 20 ans en fait.
Cela va être plus difficile de vous parler de Near Death Experience qui oscille plus entre noise et indus. Vous avez un bon résumé de leur carrière ici et lorsqu'on rajoute qu'ils ont eu des accointances avec les Burning Heads (les deux étant d'Orléans, forcément...) en créant le projet Burning Experience, et bien je crois qu'on aura fait le tour... en tout cas de mon côté.
Ah si, on ne le dira jamais assez... 1 titre par face, c'est vraiment trop peu !!

An other brillant sleeve from Moulinex and Besseron for this split from the serie initiated by Uncontrolled Records. Punk-rockers Shaggy Hound from Toulouse meet the indus-noise sound of Near Death Experience from Orléans.




Télécharger / Download : SHAGGY HOUND / NEAR DEATH EXPERIENCE Split EP

jeudi 10 mars 2016

BASH ! - We are the boys EP (2000)

Le français n'est vraiment pas une langue taillée pour le punk-rock. Quoique. C'est vrai que la période punk alternatif n'a pas vraiment aidé les générations suivantes à emboîter (je crois que j'ai le droit d'écrire emboiter sans chapeau maintenant, même (ou mème) si le correcteur d'orthographe de Google ne semble pas encore avoir assimilé la réforme de l'orthographe) le pas. Mais depuis que Guerilla Poubelle a décidé de remettre la langue de Molière au goût du jour, c'est sans complexe qu'une ribambelle de groupes osent enfin sortir du bois, l'écume (des jours) aux lèvres. Et on ne fera pas son vieux con sur le coup car c'est vrai qu'il y a de bons trucs chantés en français qui tournent actuellement, avec des paroles intelligentes, malines, et bien servies par une musique solide derrière. Bref, l'espoir renaît (c'est vrai qu'ils ne servent à rien ces putains de chapeaux...) que la French touch reconnue à travers le monde ne se cantonne plus à la soupe insipide servie par nos DJs nationaux (pour le pays de la gastronomie, c'est un comble).
Et bien non, Bash ! ne sont pas français, et ne chantent pas non plus dans notre bonne vieille langue romane mais ils viennent d'outre-Rhin. Et là-bas aussi, on ne peut pas dire qu'ils aient été gâtés (pfff, ça devient pénible tous ces chapeaux) par la tessiture de leur langue. Le dilemme doit être grand pour eux également, s'aventurer à trouver des rimes en "ich" et en "chaft" ou jouer la facilité en accolant "you" et "do" à tout bout de champ (et de chant). Et bien Bash ! n'ont pas dû (celui-là est utile de chapeau au moins) réfléchir bien longtemps, et ça tombe bien, c'est pas ce qu'on leur demande. Un coup en allemand, un coup en anglais, ça permet de diversifier un peu les rimes... et de ne pas se fermer trop de portes à l'international, et sur l'export, ils en connaissent un rayon les teutons. Si ce bilinguisme gardait une certaine cohérence chez leurs homologues de Wizo avec des titres plutôt mélodiques en anglais et qui grattaient un peu plus l'oreille dans la langue de Goethe, les Bash ! ont décidé eux de prendre le contre-pied en beuglant en anglais, à la façon d'un discours économique de Miss Thatcher, et de nous susurrer des mots doux en allemand ("doux" devant être entendu dans un contexte germano-germanique tout de même).
Cerise sur le gâteau , cherry on the cake, das I-Tüpfelchen, ils nous gratifient d'une reprise vitaminée du Let's go de The Adicts du plus belle effet. Vais peut-être aller passer mes prochaines vacances à Brunsbüttel moi.

German punk-rock band singing in their own language as well as in English.
Nice cover of Let's Go song from The Adicts.




Télécharger / Download : BASH ! - We are the boys EP