En cas de lien mort, merci de laisser un commentaire

In case of broken link, please leave a comment for a re-upload

vendredi 27 mai 2016

CRABS ! - Self-titled LP (1987)

On ne peut pas dire que j'ai beaucoup alimenté la partie "Other stuff" du sous-titre du blog. Un certain Sto dirait que c'est parce que je ne suis pas assez ouvert musicalement... après ce post, je suis persuadé qu'il va dire qu'en fait, il vaudrait mieux que je ne m'ouvre pas trop.
Mais bon, j'ai quand même une bonne excuse. Des groupes nationaux de psychobilly, je peux de tête en nommer pas plus de quatre... mais presque autant s'ayant essayé au style dans ma petite ville d'adolescent en province. Pas moyen d'y couper à l'époque. Heureusement que cela n'a été qu'un feu de paille, je crois qu'en même pas 2 ans on en entendait déjà plus parler, ils s'étaient tous reconvertis dans le punk-rock... ouf !
Et en France, on ne se refait pas. Faut toujours qu'on rajoute un côté franchouillard lorsqu'on essaye de s'approprier un style. Le psychobilly hexagonal ne fait pas exception. Que ce soit les Washington Dead Cats, les Vierges ou ici les Crabs !, on a tout de suite plus l'impression d'écouter un groupe de rock alternatif que de psychobilly. En même temps, on ne va pas regretter la faune qui traînait (et doit toujours traîner) dans les concerts de psychobilly. J'ai d'ailleurs jamais vraiment trop compris pourquoi ce genre musical, qui se veut apolitique, draine autant de "personnes louches" dirons nous... Leur technique dans un lieu nouveau est d'y venir en petit nombre, sans faire de vagues, tâter le terrain, et si il n'y a pas la présence d'esprit de rapidement les foutre dehors, cela devient vite leur repère. Peut-être que le j'm'en-foutisme des débuts du psychobilly lui a été fatal.
Attention : Pour les puristes, ma version de l'album est la réédition de 2002 sortie sur le label allemand Crazy Love Rds et non celle sortie initialement chez Boucherie Prod, le son ayant été remastérisé entre temps.
Allez, un petit peu de "que sont-il devenus" pour finir. Discogs nous apprend que le guitariste a fondé le célèbre disquaire lyonnais "Dangerhouse", que le batteur aurait ensuite joué dans Sale Défaite... et puis c'est tout. En creusant un peu on s'aperçoit que le batteur est derrière les fûts du Peuple de l'Herbe et que la contre-bassiste a continué son art dans des spectacles théâtraux. Le chanteur originel quant à lui quitta le groupe vers 1988 pour s'adonner à l'opéra !
Et pour vraiment terminer, un lien vers youtube pour un témoignage vidéo avec ce qui semble être leur second chanteur... témoignage plutôt à charge vue la qualité du titre... Allez, faut pas insister les gars.

Unique album from one of the best known psychobilly French band.




Télécharger / Download : CRABS ! - Self-titled LP

dimanche 8 mai 2016

THE NEW WIND - We're just as hype as you are CD (1992)

Qui ne se souvient pas du zine Violence ? Incontournable au début des années 90, épais, bourré à craquer d'interviews, scènes reports et autres chroniques, arghhh, que de découvertes grâce à eux. Le fanzine tenu par Patrick "TAD" Foulhoux (dans le désordre : Spliff Rds, Shit For Brains, Rock Sound, ...) et Frank Frejnik (toujours dans le même ordre aléatoire : Slow Death Rds, Rock Sound, Punk Rawk, ...) n'a pourtant pas été aussi prolifique d'un Earquake ou eu la longévité d'un Dig It mais il a toujours constitué une référence. Et bien tous les numéros sont disponibles en téléchargement à l'adresse suivante, avec en prime le rip des 4 compilations sorties par le label entre 1990 et 1993... une bonne façon de se rappeler qu'il n'y avait pas que du bon en France côté rock !
Vous allez me dire, quel est le rapport avec The New Wind qui nous intéresse ici ?! Et bien c'est en feuilletant électroniquement le numéro 5 de ce fanzine que je suis tombé sur une interview du combo scandinave. 2 pages rien que pour eux suite à la sortie de leur 2ème EP. Si les gaziers du fanzine me semblaient plutôt conquis par le groupe à l'époque, moi j'étais resté mi-figue, mi-raisin (mais quand même plus proche du raisin...). En réfléchissant un peu, si l'on se remet dans le contexte de 1991, c'est vrai que des groupes jouant ce punk-rock ultra rapide et sautillant, et bien ça courait pas les salles de concert, surtout en Europe où c'est plutôt vers 1993/94 qu'explosera le style "à la Burning Heart Rds".
Tout cela fait donc une bonne raison de réécouter leur album pour se faire une opinion enfin tranchée. Bon, on va pas être beaucoup plus avancé en fait. Déjà, on peut dire que c'est un peu un album fourre-tout dans lequel on retrouve quelques titres réenregistrés des 2 premiers EP (dispo sur le blog) et de morceaux dispercés ça et là sur des compilations. C'est gentil de gaver le CD de 21 titres mais à force, ben c'est un peu long... Allez, on va en vrac leur reprocher la production bien trop lisse (ça fait penser aux prods de 7 Seconds fin 80, c'est pour dire !), certaines envolées lyriques ridicules (ah ben tiens, on peut toujours rapprocher ça des mêmes 7 Seconds !), et ce côté parfois beaucoup plus rock que punk des compos (oui oui, toujours !). En fait, ils restent bons dans ce qu'ils savaient faire sur leurs EP : un hardcore ramonesque rapide et stupide, ce qu'on pourrait rapprocher de ce que fera un peu plus tard leurs compatriotes de Venerea ou Astream. Ils ont vraisemblablement voulu grandir trop vite, apparemment ils ne s'en remettront d'ailleurs jamais puisqu'ils semblent avoir complètement disparus après la sortie de ce CD.

Maybe one of the first European band playing a fast and happy Ramone-style music, several years before all the Burning Heart crew. This album is however with more rock influence and less fast than their two first EP available here and here.


Télécharger / Download : THE NEW WIND - We're just as hype as you are CD